La préparatrice à la pharmacie
Billet confus mais assez triste

Chers compatriotes Français, la Belgique n'est pas tout à fait ce que l'actualité veut vous faire croire qu'elle est

 

J'avais repoussé le sommeil pour répondre à un mail malgré l'épuisement, et m'apprêtais à tout éteindre quand le valeureux Poireau (1) m'a mis sous les yeux un lien vers un billet trop long pour être lu tout de suite, sauf que je l'ai lu quand même et ne le regrette en rien.

Départdieu chez Marcelsel

Il y est entre autre question de la réalité des choses qu'un cas médiatisé à l'outrance tendrait à nous faire oublier. Tout ce que je sais du pays, où je pourrais vivre (2), où vivent de mes amis, où j'allais souvent quand j'en avais l'argent, recoupe ce qu'écrit l'auteur de ce billet.

Et le fond du problème, de quelque côté de cette frontière qu'on soit : il est devenu (3) difficile de vivre décemment d'un travail honnête, de ceux qui ne sont pas d'une grande visibilité, qui n'offrent pas notoriété et donc image monnayable à ceux qui les accomplissent, mais sans lesquels la société dans son ensemble ne pourrait pas tourner.

Le déplacement fracassant de ce pion visible sur l'échiquier des choses nous révèle bien plus que son seul mouvement.

 

(1) J'ai l'air de plaisanter mais sous ce pseudo joyeux se cache un homme d'honneur, quelqu'un que j'estime.

(2) Rien de fiscal, hélas ;-) 

(3) ou redevenu ? après une période moins dure fin des années 60, années 70, début des 80 si l'on est optimistes ?

Commentaires