Le beau gosse (version Titi Parisien)
Quand ceux qui ont aidé partent les premiers (merci Mario Ramos, longtemps après)

Commentaires