366 - Aujourd'hui un geste qui veut dire
Lo sapevo !

Edward Hopper au Grand Palais

 

D'habiter  (1) De travailler dans un quartier hautement stratégique me permet d'être au courant de pas mal de choses sans faire aucun effort, on me pose des questions qui m'informent, on me raconte combien c'était bien (quand il s'agit de quelque chose déjà en train), ou bien les clients de la librairie font partie du staff et me font de la pub au passage (2). Me voilà donc avertie d'une expo à laquelle j'espère pouvoir aller : 

Edward Hopper au Grand Palais

(et ici aussi) 

Mais même si je suis prête à sacrifier à l'expédition l'équivalent financier d'1h15 de mon gagne-pain, je sens qu'il va y avoir des files d'attentes à faire pâlir d'envie Ab*rcrombie.

En attendant, voilà que je suis arrivée jusqu'à cette video :

 

 

 

Et moi qui à l'ordinaire n'aime pas qu'on détourne des œuvres que j'aime - le plus souvent j'ai l'impression qu'on les abime, d'un irrespect -, je regarde celle-là fascinée. 

Bien sûr qu'il pleuvait.

 

PS : La musique est de All Bowlly si j'ai bien compris. En revanche de qui est la video mise en ligne par biginbartel (en est-il l'auteur ou seulement un relanceur) ? (trop fatiguée pour mener dès ce soir l'enquête et pas vu de générique. à suivre, donc)

 

(1) La journée fut si intense, je ne sais plus où j'habite

(2) Étant donné mes difficultés financières ça ne serait pas de refus qu'elle fût sous forme d'invitations mais hélas ...

Il faudrait qu'un jour j'écrive un billet sur la double apparence trompeuse qui fait que lorsqu'on travaille dans un quartier hautement prestigieux les passants partent du principe que vous en savez tout - non, les Champs Elysées ne sont pas un parc d'attraction dont je serais une employée, du moins pas encore -, et supputent que vos revenus sont à la hauteur des loyers des lieux. Hé bien : NON. Ils sont à la hauteur de ce que le patron peut.

Commentaires