Facétieux architecte (à mon avis par inadvertance)
Et si vous cessiez d'être crédules, avant les prochaines élections

La ville où j'ignorais que j'irais (Draveil)

aujourd'hui, fin de matinée

 

Il s'agissait de mon cadeau d'anniversaire et du travail de la femme d'un collègue, laquelle crée des modèles de couture dont j'ai déjà eu la chance de porter quelques pièces, et même si je ne suis pas tout à fait dupe que l'ampleur de mon présent a davantage à voir avec le charme (réel) de la dame qu'avec d'amoureuses pensées me concernant, j'étais parfaitement d'accord pour tenter l'expédition.

Il y avait, m'expliqua-t-il un salon de la mode, là-bas en banlieue sud, une ville en "y" comme l'Ile de France en compte tant, Grigny, Choisy, je n'ai pas retenu le nom. Pour une fois mon seul rôle était d'être prête à l'heure dite et de me méfier des pièges habituels qui jalonnent toute sortie en la compagnie de l'homme de la maison, à savoir toute une succession d'énervements qu'il convient de laisser s'exprimer sans rien dire si l'on souhaite sans dommage arriver à destination. 

J'augmentai donc le volume du fil de mes pensées agrémenté d'un peu de Bashung, l'âge venant je n'ai besoin d'aucun appareil pour fond sonore de ma vie qui file, le cerveau seul fait ça très bien, et je n'ai donc rien entendu des insultes aux embouteillages, aux embouteilleurs, à ma personne, à la dame du GPS, à l'existence, aux panneaux de signalisation mal placés, aux conducteurs trop prudents (surtout les conductrices) et toutes insanités que je ne souhaite plus supporter.

Salon de quelque chose dans une banlieue éloignée, je m'attendais, ces a-priori dont nous sommes équipés, à un hangar blanc ou grisé dans une zone de bord de route, entre un Buffalo Grill et un hypermarché

PB133587

Nous les avons effectivement traversés, ces endroits de partout autant dire de nulle part, même si en ronds-points assez peu pourvus.

Mais ce fut pour arriver vers une région plutôt hospitalière, joliment vallonnée 

PB133564

Et même carrément belle une fois la Seine traversée. Et le salon lui-même convivial et sans prétention - beaucoup d'objets artisanaux, plus que de mode en fait -, dans un ensemble de bâtiments au sein d'un petit bois digne d'un parc bruxellois.

PB133573

Nous y attendaient en plus des stands un orchestre de charmants vieux messieurs, dont l'un vraiment âgé, et qui nous régalèrent d'un rock endiablé.

PB133569
 
 

Non seulement j'aurai une veste splendide, mais hélas plutôt légère et pour l'été (y trouver motivation pour une fois de plus passer l'hiver ?) mais également un petit haut façon années 60 fait d'une laine légère et qu'une couturière lilloise fera à mes mesures de nageuse libraire dont le corps s'est enfin harmonieusement musclé. La vente est bienvenue pour elle, mais sa proposition spontanée m'a fait chaud au cœur : n'en déplaise aux hommes, ce corps qu'il m'aura fallu si longtemps à former est désormais éligible à un peu de beauté.

Au retour, les anges du périphs, qui savent mes tristesses qu'une lecture via les Notules d'un extrait d'un texte de Bianca Lamblin avait ravivées, m'ont discrètement saluée.

PB133593_2




Même si le manque me taraude, et que certaines absences refusent d'être oubliées, il ne faut pas abandonner.

On ne pourra déjà pas dire que ça n'était pas une belle journée.

[photos : du jour et presque dans l'ordre d'arrivée]

PS : pour moi Draveil demeure la ville d'Olivier Adam, mais étrangement aucun souvenir d'un livre précis où il en était question.


Commentaires