La solidarité de la carte SIM
Sans toi

Troublante conjonction

CIMG9399

 

Au tout début du week-end ça m'avait sourire, l'ampleur des dégâts n'était pas connue, ou du moins pas parvenue jusqu'à moi.

Égoïstement, je me réjouissais que les quelques personnes que je connaissais et qui avaient à voir avec ce pays n'y étaient pas à ce moment-là. Ma première pensée, celle qu'on ne contrôle pas, lors de la première brève, comme dab entrevue sur twitter, aura été

Ouf, Liminaire et sa petite famille sont rentrés déjà. Et à peine après pour une amie romancière qui vit là-bas et se trouve en ce moment à Paris pour cause de salon du livre et autres engagements professionnels.

Peu à peu au cours du week-end les images et les infos parviennent jusqu'à nous et alors qu'un chagrin personnel me filtrait ceux du monde, je finis par être à mon tour touchée et plongée dans l'impuissante compassion de ceux qui sont loin.

Et la coïncidence entre le thème du week-end et ce qui survient, me provoque désormais un vertige effaré.

 

 

 

Commentaires