La montre est un téléphone
Le chien jaune (suite)

G a

hier midi, cuisine, Clichy

(billet non relu d'après la cantine)

Il déboule dans la cuisine où j'achève tout juste la préparation sommaire d'un semblant de repas.

- On a faim, on a faim, on a faim.
scande-t-il sur le ton des manifestants performants.

Je m'étonne car nous sommes seuls. Son père est au travail, sa soeur dans son chez-elle à moins que sortie :

- Qui ça, "on" ?

Stéphanot, comme une évidence : - Ben : moi et moi.

- Il y a deux Toi ?

- Oui, j'ai faim comme deux.

Le riz a à peine suffit.

         

le titre provient d'un rébus enfantin

(G grand a petit)

Commentaires