Le buffet de la gare
obsessionnel et imposé (Un moment de désespoir)

Assomigliances

   

Entre Paris et Clichy, entre dimanche et lundi mais en mai (2006)

   

Pict0010

Au Trabendo hier, Albert ressemble à Alain

Souchon

Dont il aurait cet air mélancolique

Mais pas la modestie

Flamboyante

Comme un ancien grand frère

Oublié par la vie.

     

   

   

Dans le train, au sortir de l’usine

L’homme sur le strapontin

On dirait Victor Hugo Johnny

Jeune.

Pourquoi je pense Victor Hugo ?

L’homme du strapontrain

Est silencieux

Et comme timide.

Son glorieux aîné le fut

Mais pas silencieux du moins

Pas longtemps.

    

   

 

Au loin à l’arrêt du bus

Cent soixante quatorze

Un homme seul attend.

A la silhouette je songe à un cousin

De Charles Aznavour

Plus je me rapproche plus je pense à lui

Et quand je passe devant le voyageur

Je m’aperçois qu’il chantonne

Un air un peu triste

En Arménien.

    

      

Qui sommes-nous donc

Que la vie éparpille

Et diffuse à bribes abattues ?

   

[photo : une demi-vache de la parade qu'elles font ces temps-ci dans Paris ;
prise près du Palais de la Découverte, lundi 22 mai 2006, sur le temps du déjeuner ;
la demi-vache, c'est moi qui lui ressemble, depuis plus de trois mois, mais avant de la croiser je ne le savais pas]

      

En attendant quoi qu'il en dise, je ne trouve pas que Labo ressemble à Sheila  :-) !!

http://labosonic.viabloga.com/news/386.shtml

Commentaires