Lendemain de défaite
Saint Etienne

A la Cigale ayant chanté

      
Boulevard Rochechouart, Paris, ce soir
       
Pict0031
Il est mon cousin inconnu du 19 avril, une découverte comme on n'en fait plus : pure de télé, peu prise par la radio, j'avais choisi son disque au vol sur un présentoir, à cause de son nom et que j'avais avec mon aînée passé la journée à l'hôpital.
Peut-être aussi parce que Saint-Denis était écrit.
   
Entre habitants de ligne 13, on se comprend.
    
Depuis, en boucle, j'écoute ses textes, si copains des miens, j'ai l'impression enfin d'avoir retrouvé une famille et qui celle-ci va bien, ou mieux, et en tout cas se bat, quand j'avais renoncé devant bien trop d'adversité et quelques pertes irréparables.
       
Ce soir Grand Corps Malade slamait à la Cigale.
       
J'avais découvert un peu tard son talent confirmé. Déjà le 19 avril, il n'y avait plus de billet.
J'étais allée à Saint Denis et c'était mieux que s'en consoler. J'ai connu les Poètes sans Instru. Encore de jeunes cousins.
Les écouter me soignait bien mieux que toute chimie.
      
       
La nuit dernière j'ai mal dormi, une nuit de fièvre, le palud du chagrin qui saisit par crise tous ceux que leur amour ou leur ami a quitté sans vraiment dire. Ce matin j'ai failli sur le trajet de l'usine rebrousser chemin, mon corps le réclamait qui à la première gare est descendu sur le quai sans en parler à mon cerveau.
         
Mais j'ai des gosses et des dettes, alors je me suis forcée à remonter dans le train. Et tout le jour malgré la tête qui tournait, les bouffées de peine que la nuit n'avait pas suffit à écluser, la fatigue calcifiée, j'ai bossé et plutôt bien, même si jamais personne ne m'en dira rien.
      
Au bord du soir, j'ai tenté ma chance, j'avais trop besoin d'une respiration. J'ai fait crochet vers la Cigale, un détour assez léger.
J'ai écrit sur un cahier que je cherchais une place, refusé quelques propositions bien au delà de mes moyens, jusqu'à ce que passe l'homme au tee-shirt rouge et blanc, accompagné de ses enfants. Peut-être leur maman devait-elle venir et n'avait-elle pas pu ?
Il m'a cédé le ticket qui lui restait, au prix coûtant, sans même y inclure la réservation.
          
J'ai ainsi pu assister à un des concerts les plus chaleureux et bons de ces dernières années. Je suis trop décalquée d'épuisement et vidée à force d'émotions pour être à même d'écrire, et demain sera long et tous les jours suivants.
Mais ceci :
      
MERCI
   

   

PS pour monsieur Lang (Jack) :  j'ai le regret de vous signaler que votre présence, si elle n'est pas passée inaperçue et n'a pas déclenché de mouvement d'hostilité ni de mauvaise humeur, malgré quelques ironies perçues sur "la récup", a profité davantage à l'un de vos collègues politiciens qu'à vous.

Deux lots de personnes différentes et que j'ai croisée vous ont en effet confondu avec Douste Blazy (?!).

extrait d'un des deux dialogues :

- Oh ! Y a même un ministre !

- Ah bon, où ça ?

- Ah oui c'est Douste Blazy, je le reconnais.

- Douste Blazy ? Ah ouais. Ben il fait plus vieux en vrai. C'est un ministre de quoi, déjà ?

- Oh, tu sais bien, de l'agriculture (sic et sans rire).

Ils étaient tout jeunes, leur ignorance vient sans doute de là. Elle était limitée au domaine politique, les paroles du poète slameur ils les connaissaient par coeur et qui parlent de société.

J'ai ce sentiment d'une responsabilité collective des classes dirigeantes, qui à force d'abuser et de prendre des électeurs pour des imbéciles ont fini par les rendre incapable de s'intéresser à la politique officielle, pourtant si importante pour la suite de la cité et de la société.

Commentaires