Cahier du jour, déconfinement jour 29 : Sport, Auberge et récupération

Déconfinement officiel 1 jour 56

 

Doux dimanche qui passe trop vite, comme tout dimanche quand ils sont doux. 

Morning run de manque de courage (et de temps) : tour de l'Île de La Jatte. Plutôt lent. Je prends des photos parce qu'en une quinzaine de jours des choses ont changé. Croise une amie de la piscine (de Clichy) qui fait de l'aviron sur un double. Nous échangeons quelques nouvelles, moi courant sur le bord, elle ramant. 

JF va à la pétanque mais rentre assez tôt pour après réflexion aller chercher des plats à emporter au restaurant indien près du Parc des Impressionnistes où nous allions de temps à autres aux dimanche d'avant #LeConfinement. 

Je consacre enfin davantage de temps à l'Auberge des blogueurs, ce que je souhaitais dès le début. Sieste aussi, tout en regardant (ou non) des documentaires sur tout et n'importe quoi. Soirée studieuse.

Alors je me suis parfaitement passée du festival de Cannes et de Rolland Garros comme repères de la saison traversée, mais un mois de juillet sans le Tour de France, je me sens désemparée. C'est comme si ça n'était pas vraiment l'été. La suprême bizarrerie est qu'en fait j'ai presque toujours trop bossé ou eu une vie trop remplie dans les débuts juillet pour pouvoir le suivre de près. Mais j'ai besoin du tour de France en toile de fond pour me sentir dans ce pays et l'été. Nous en avons sur Twitter un peu discuté.

Capture d’écran 2020-07-06 à 01.01.34

Très vite il est l'heure de se coucher pour pouvoir le lendemain au boulot assurer. 

 

Capture d’écran 2020-07-05 à 11.45.43

 

Capture d’écran 2020-07-05 à 14.53.45 Capture d’écran 2020-07-05 à 14.53.45

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
11 416 541 cas (dont : 534 267 morts (132 331 morts aux USA) et 6 465 297 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Cahier du jour, déconfinement jour 28 : samedi travaillé qui s'est fort bien passé, mais blues vespéral anyway

Déconfinement officiel 1 jour 55

 

Partir en vélotaf, avant mon premier samedi travaillé chez Tite Live, dont des premiers appels, ce qui fait du bien ; coupé de 13h à 14h (en gros) par un déjeuner entre collègues, burger ou pizza. 
un chouette retour vélo, itinéraire des souvenirs. Je sens que mon itinéraire s'affine, seulement quoi que je fasse il y a toujours deux ou trois carrefours de tous les dangers. 
Ne pas aller à l'apéro Cause commune, ni à l'apéro du triathlon - trop crevée et c'est peut-être encore trop risqué pour l'instant, à l'heure où d'autres pays dans le monde - je pense en particulier aux États-Unis voient leurs cas de #Covid_19 augmenter de façon explosive.
 
Soirée calme notre fille est remontée de bonne heure en ses quartiers ; elle était d'humeur bavarde quand j'étais de type fatiguée. Aux mêmes heures Ét et ses colocs faisaient, avec près de cinq mois de retard, leur pendaison de crémaillère.
 
Je pense qu'une partie du blues éprouvée au soir après être rentrée était liée au fait que le 4 juillet était la date de l'anniversaire de mon père, ce qui m'a fait penser à son absence. Non qu'il me manque, mais je suis triste pour lui des années de retraite sereine qu'il n'a pas vécues. 
 
 
 
Capture d’écran 2020-07-04 à 21.05.34 Capture d’écran 2020-07-04 à 21.05.34 Capture d’écran 2020-07-04 à 21.05.34 Capture d’écran 2020-07-04 à 21.05.34
 
 
 
 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
11 365 115 cas (dont : 532 693 morts (132 302 morts aux USA) et 6 428 325 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

 

Au sujet de l'épidémie, une récap intéressante a été relayée aujourd'hui par @Le Doc 

source : Ezekiel

 

 

Covid-19-risk-infographic-final2.500.268.s


Cahier du jour, déconfinement jour 27 : Macallan's day

Déconfinement officiel 1 jour 54

Clichy, Montrouge

Partir au boulot en RER, bosser toute la journée (avec l'un de mes collègues qui explique particulièrement bien ; ce fut un plaisir).
un déjeuner en pizzeria entre collègues. Je redécouvre une activité qui peut être fort plaisante (c'est ici le cas) et que ma vie de libraire avait quasiment fait disparaître puisque souvent nous nous relayons en boutique ce qui implique un déjeuner seule et en coup de vent. Je remarque que les doggie bags vont désormais de soi. Ce qui m'arrange fort : je ne suis plus capable de manger une pizza en entier.
RER B (à Gentilly, parce que finalement c'est plus agréable comme marche et pas tant plus loin) puis RER D pour aller à Créteil déguster des whiskies dont un Macallan 18 ans distillé en 1984 (1). Covid-19 oblige et notre vieillissement, sans renouvellement des générations : nous sommes beaucoup moins qu'autrefois. 

La conversation, en dehors de ce que nous dégustons, vole sur le confinement que dans l'ensemble nous avons apprécié, y compris un jeune couple avec enfants petits qui est à notre table et a été malade (du moins les adultes), sans certitude absolue puisqu'il n'y avait en France que peu de cas testés, mais ça y ressemblait fort. Elle dit du bien de la façon humaine et intelligente dont la crise dans l'entreprise où elle travaille, a été prise en compte. Un détail plus tard, je me retrouve émue et pourvue d'une forme d'étrange fierté par procuration.
Un des plus jeune vient d'être papa pour la seconde fois : une petite Agathe d'un mois et demi. Malgré qu'elle est née pendant l'épidémie, il a pu être présent lors de l'accouchement et ils n'ont pas trop soufferts de complications dues à l'épidémie.

Retour en voiture avec Marie-Hélène et une personne du Clan : nous avons pas mal discuté des vélos et leur place grandissante et des difficultés pour les automobilistes désormais et voilà : j'ai beau faire partie du mouvement qui voudrait que seules les circulations douces aient leur place dans la très grande ville, je dois reconnaître que je suis bien contente d'avoir une amie automobiliste pour me permettre de rentrer en fin de soirée. C'est le problème général avec l'écologie : nous sommes nombreuses à vouloir tenter de sauver ce qui peut l'être mais dans le cadre de la vie quotidienne bon nombre de nos actions sont néfastes pour l'environnement. 

Quelques petites écritures vite avant d'aller dormir. Je voulais envoyer un message précis à une amie mais tombe tant de sommeil que je me contente d'un mot pour lui dire que je lui enverrai un message.

 

(1) tandis qu'un Macallan 12 ans d'âge était offert par ses collègues à l'un des colocs du fiston. 
Non, ce touite n'est pas sponsorisé. 

 

 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
11 170 010 cas (dont : 528 228 morts (132 043 morts aux USA) et 6 232 789 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 26 : rentrer "tôt"

Déconfinement officiel 1 jour 53

 

    Partir au travail par le RER C de 08:15 (puis RER B jusqu'à Laplace)
Bonne journée de boulot, avec des moments vifs - il y a un chouette côté sur le pont pour faire face à des problèmes techniques -. J'aime toutefois bien, le jeudi, finir une heure plus tôt (en l'occurrence 17h30), même si je finis souvent 20 minutes plus tard que l'heure théorique (1). Gros coup de pompe en début d'après-midi - il faut vraiment que je trouve une solution pour un temp de repos de 10 minutes - puis je me suis sentie bien.
déjeuner de thaï pris dans un petit square après un saut au "Bonheur" où j'ai acheté un livre chinois ("La Chine d'en bas") et commandé le bouquin de Claire Duvivier, que je n'avais pas trouvé la veille chez les amies (sans doute déjà vendu) où d'autres titres m'ont saisie.
Capture d’écran 2020-07-02 à 19.32.00 Retour via la bidir de la porte de Vannes, le pont des Invalides et le parc Monceau mais après pas encore trouvé le trajet idéal. 
Chouette soirée en famille (moins le fiston, forcément, mais nous nous sommes causés, il était triste de la mort d'un streamer, grand maître de WOW en son temps, Reckful (suicide après épuisement et rupture amoureuse dirait-on))

J'avais hâte de retrouver la suite des documentaires sur les Beatles et de au moins lire un peu de l'Auberge des blogueurs

Pas suivi les infos si ce n'est la nouvelle de l'arrestation de Ghislaine Maxwell, dont j'ai découvert grâce à MGZALLP, la saga familiale. Effet de l'âge ou de l'épidémie ? : j'éprouve un réel besoin de me replonger dans les années 60 et 70, j'y trouve grand plaisir, j'ai des mémoires qui me reviennent. Au fond les sujets (Beatles ou Maxwell family ou il y a quelques temps les Royals) ne sont que les supports d'un intérêt grandissant pour "leur" temps.

 

(1) Personne ne m'y contraint. Je me vois simplement mal planter là une question en cours, et quelqu'un qui m'explique.

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 938 991 cas (dont : 521 784 morts (131 357 morts aux USA) et 6 114 006 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 25 : retrouvailles à l'Attrape-Cœurs

Déconfinement officiel 1 jour 52

 

Ça y est, nonobstant le début qui correspondait à une brève course à faire et la fin (dans Malakoff j'ai tourné à droite trop tôt, me

Capture d’écran 2020-07-02 à 01.31.53

créant une boucle inutile) j'ai trouvé le bon trajet efficace aller et qui utilise à fond la remarquable bidir de la porte de Vannes.

Je passe une bonne journée de boulot, avec pour finir une amie libraire au téléphone. Du coup j'aide activement à trouver une solution pour elle et en retire une satisfaction d'être utile. 
C'est déjà ça.

Note pour la prochaine fois : le trajet en métro peut se faire direct ligne 4 en fait jusqu'à Marcadet Poissonniers ou peut-être Château Rouge. Il met un peu moins d'1h.

Le bonheur de la journée aura donc été les retrouvailles à l'Attrape-Cœurs, prudents, masqués, sauf pour boire (mais plutôt peu) et manger (mais plutôt moins qu'avant), ayant beaucoup à se dire malgré nos échanges électroniques réguliers. Nous nous sommes partagé·e·s les "devoirs de vacances" : lectures de la rentrée à faire pour l'été. Une des libraires de l'équipe va bientôt prendre sa retraite et qui sera remplacée par une apprentie - ce qui rend un de mes touites (ou statut FB je ne sais plus) récent prophétique -. 

Bon, j'ai de toutes façons un nouveau boulot.

Retour à pied pour partie en compagnie d'un couple d'amis - je préserve leur anonymat -, que j'étais si heureuse de retrouver ; même si, là aussi, nous étions restés durant le confinement en contacts très régulier.

La majorité d'entre nous a apprécié cette période où l'on pouvait vivre calmement au ralenti. Une seule a parlé de "promenade du prisonnier" (alors qu'elle évoquait les 1h de marche max par jour). Les autres n'étaient pas d'accord pour l'emploi de ce terme.

Une des amies du groupe vit en Allemagne qui nous disait que deux Länder ont reconfiné ainsi que deux immeubles dans Berlin. Dans ce pays voisin on laisse son identité dès qu'on entre durablement dans les lieux clos (coiffeurs, restaurants ...) : il faut pouvoir être facilement recontactés pour être testés en cas de contamination de quelqu'un qui y était au même moment. 
Moins liberticide qu'une appli. On compte sur le civisme des gens. Pragmatisme.

Dans bien des pays dans le monde l'épidémie reste en pleine force, voire reprend de la vigueur.
Nous étions plusieurs à rester prudent·e·s pour l'automne.
Une des femmes du groupe était absente et Erika l'a jointe au téléphone : elle n'est pas malade mais a été durement touchée : son beau-frère est mort de la #Covid_19 et sa sœur s'est retrouvée en réanimation. Elle devait partir le lendemain matin à Bruxelles régler des questions liée à un (des ?) décès. Cette épidémie aura touché ou non les familles de façon extrêmement contrastée d'où des réactions diamétralement opposées entre les personnes qui ne connaissent directement aucun malades et voient le confinement et les précautions que nous prenons encore comme une sorte de débilité, et celles qui ont vu leur vie basculer et doivent avoir envie de tout casser en constatant la coupable insouciance des autres. 

Avant d'aller me coucher, et puisque j'ai reçu mon bulletin de salaire aujourd'hui (et la paie en virement la veille), je fais mon actualisation Pôle Emploi et ainsi me désinscris. Quel soulagement ! 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 789 857 cas (dont : 517 974 morts (130 767 morts aux USA) et 5 929 052 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 24 : Traverser Paris par temps d'un moment agité

Déconfinement officiel 1 jour 51

 

Pour mon vélo abîmé par l'automobiliste distrait, j'avais donc finalement pris rendez-vous chez Cyclofix ce qui réglait le problème de devoir pousser le vélo jusque chez un réparateurs (en plus que mes habituels étaient surbookés). Quelqu'un de chez eux est donc passé à 9h30 pour le vélo "de Fabien", super ponctuel, super efficace, donnant envie de consentir à ses propositions d'amélioration du biclou ; je l'ai donc laissé remplacer les freins. 
Un voisin en a profité pour venir se renseigner, c'était assez marrant en fait.
Comme nous nous y attendions, il devra revenir avec la roue qu'il faut. Mais d'être déjà dans le circuit m'a permis d'obtenir un rendez-vous du soir ne nécessitant pas congé.
Ensuite j'ai eu droit à une matinée tranquille, et si bienvenue de fait, avant une après-midi de boulot encadrée par deux trajets #Vélotaf (avec l'autre vélo, celui "d'Alice" (qui sert en général à JF) 
En milieu fin de matinée il y avait eu une alerte terroriste à La Défense, laquelle s'est soldée par du rien (fausse alerte ? des gens avaient dit avoir vu un type lourdement armé). Ce qui fait que lorsqu'en partant, heureusement bien en avance (13h11), j'ai croisé une circulation de dingue, totalement anarchique du fait d'escortes officielles, de groupes de véhicules "administration pénitentiaires", de déploiement de forces de l'ordre, d'avoir croisé les voltigeurs (qui donnent l'impression que les Hell's Angels sont des petits gars tout choux), ai renoncé à toute fantaisie d'itinéraire et mis 1h10 en temps réel (pour 50 minutes en mouvement). Et je me demandais vraiment ce qui était en cours, si ce branle-bas de combat était en lien avec l'alerte du matin. 
Une de mes collègues m'a indiqué quand je lui ai fait part de ma perplexité un tantinet secouée qu'il s'agissait d'une manif de soignants.   
 
En revanche le trajet de retour à un taxi indélicat près (mais j'avais anticipé) fut une belle expérimentation, avec deux bidir de rêve (celle de Vannes et celle de la rive gauche). Quelques améliorations et se sera bon. Je souhaitais éviter le retour par Levallois compte tenu des travaux sous le pont ferroviaire qui rend le passage particulièrement dangereux. Le tracas reste les jonctions.
une soirée douce et productive (j'ai beaucoup à faire, en fait)
 
Capture d’écran 2020-06-30 à 21.34.11
Capture d’écran 2020-06-30 à 21.34.11

J'ai écouté les infos de Rai News 24 mais sans les LT, j'étais occupée à écrire et il n'y avait rien d'extraordinaire, plus d'Europe qu'aux infos française, clairement, et toujours beaucoup de sujets relatifs au Covid-19 mais l'épidémie poursuit lentement sa décrue, on pourrait croire que bientôt la vie pourra reprendre sans tout le lot des précautions. 

Pris le temps de voyager dans les années 60 en regardant encore un bout de documentaire Beatles (1) 
Claude m'a proposé un Montfort, j'étais toute heureuse, plus particulièrement par le fait qu'elle fasse encore des projets. 
 
(1) Understanding Lennon / McCartney vol 1 : together

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 509 683 cas (dont : 510 926 morts (129 192 morts aux USA) et 5 728 924 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 23 : Travail, trajets, et une corvée

Déconfinement officiel 1 jour 50

 

Pas grand chose à dire de cette journée où je n'aurais pas fait grand-chose pour moi-même ou ma petite famille (les ami·e·s, n'y pensons même pas). Même ce que j'ai pu faire sur mon temps personnel était en lien avec le travail : envoi le midi à une poste de Montrouge de ma résiliation de mutuelle en recommandé AR, échanges avec le réparateur du vélo (qui me sert au #Vélotaf).
Bref, un lundi dans toute sa splendeur. 
 
C'est la première fois depuis 2017 je bénéficie d'une mutuelle employeur. En fait la loi qui fait obligation d'une mutuelle dès lors qu'il y a contrat n'est pas appliquée dans les faits (ou si imparfaitement que j'avais fini par prendre une mutuelle personnelle à mes frais).
Il peut être intéressant de noter que j'ai commencé à faire la queue à une poste - à l'extérieur avec des gens plutôt masqués dans l'ensemble et bien espacés -, mais ça n'avançait pas et je voyais fondre mon heure de déjeuner. Alors je me suis rendue à une autre, plus petite mais plus près, et qui était réouverte (je ne l'avais vu jusqu'alors que fermée), où j'ai pu rapidement régler mon envoi grâce à du personnel particulièrement courtois. Les usagers en revanche étaient peu masqués et pas respectueux de la distanciation - deux salles deux ambiances comme on dit sur Twitter depuis quelques temps -.
 
Journée de travail pas très productive : je suis à nouveau en formation auprès de collègues. De ce fait, l'intérêt de ma journée, de se que j'apprends, dépend de ce qui leur échoie. Et la moisson du jour n'était guère variée, c'est tombé comme ça. Après le déjeuner que je n'avais pas vraiment pris (un 2/3 de sandwich enfilé en marchant, en attendant), j'ai dû lutter contre le sommeil. J'ai hâte d'être responsable d'appels qu'on m'attribuerait. Même si ça ne sera pas évident dans un premier temps.
 
Vélotaf avec le vélo jaune : à l'aller chemin direct 1h environ, au retour chemin "pistes cyclables" 1h16 écoulée.
Déception pour le premier d'avoir mis si longtemps malgré le tout droit à base de grosses pistes partagées avec les bus, grands boulevards, grosses avenues. Ce qui est certes efficace mais guère agréable.
Déception pour le retour : la voie verte est entrecoupée de ses barrières hostiles aux vélos (et vu l'affluence elles génèrent des embouteillages) ; d'Austerlitz à l'Institut du Monde Arabe la piste cyclable n'en est pas vraiment une ; dans la rue de Rivoli que je me réjouissais de prendre en toute sécurité,  à deux reprises on (tout un petit peloton de cyclistes) s'est retrouvé avec des voitures sur la piste nouvelle large (pas des taxis) et c'était dangereux aussi vis-à-vis des bus. Ça donnait l'impression qu'un accès avait cessé d'être fermé et que du coup des automobilistes s'étaient engouffrés par là, pour se retrouver complètement perdus au milieu du flot de vélos et dans la voie voisine de bus et taxis. Bizarre. Et guère rassurant.

Soirée trop courte (le temps du retour etc. il était 20h35, 21h après avoir dîné). J'ai appris que si le boulot du fiston a repris en "présentiel" comme on dit désormais c'est qu'à part lui presque tout le monde a profité du télétravail pour ne pas remplir ses objectifs. Alors ses boss ont sifflé la fin de la récré. Y compris pour lui qui avait prouvé ses capacités d'autonomie et d'autodiscipline et aurait pu bénéficier de prolongations comme une récompense. 
L'Homme est littéralement tombé de sommeil (son ordi sur les genoux ou quasi) après un bref dîner. Même si le repas d'anniversaires de la veille avait engendré un surcroît de fatigue explicable, je suis inquiète pour lui. 
 
 
Capture d’écran 2020-06-29 à 22.27.54
Capture d’écran 2020-06-29 à 22.27.54

Celui dont le nom commence par un Z et que les télés convient à loisir afin qu'il étale sa haine aurait dit sans rire que si les écologistes ont emportés des victoires majeures aux municipales c'est parce que ce n'est pas un hasard avec le fait que le vert soit la couleur de l'islam. Là, je pense qu'il devient difficile de faire comme si on ne voyait pas qu'il s'agit d'une sévère névrose obsessionnelle. 
(je continue tellement c'est gros, à voir apparaître d'un moment à l'autre un touite du Gorafi qui dira, On vous a bien eus, c'était en fait de nous)

À cause des pays comme le Brésil ou les États-Unis qui ont choisi de ne pas vraiment confiner, ou bien trop tard ou pas assez, la pandémie se porte à merveille et devrait pouvoir revenir en boomerang vers l'Europe à l'automne, alors que nos immunités ne seront plus tout à fait efficaces - du moins si ça fonctionne comme pour la grippe (ce qui est fort possible en plus que le virus aura eu le temps de muter) -. 

Je n'ai plus matériellement le temps de suivre les infos italiennes et le regrette bien.

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 373 333 cas (dont : 506 928 morts (128 665 morts aux USA) et 5 615 646 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 22 : Happy birthdays

Déconfinement officiel 1 jour 49

 

Un si bon dimanche que j'en ai presque honte en la période si sombre. En France on fait un peu comme si l'épidémie était passée sauf qu'en fait non, pas totalement ; et en dehors des gens qui s'en foutent beaucoup de gens moyens dont je fais partie, ne savent plus trop ce qui est faisable, ce qui est trop risqué. Dans le doute je porte autant que possible un masque dès que je sors, mais l'enlève à vélo dans les montée et lors des entraînements de course à pied. Je l'enlève aussi parfois une fois sortie du bureau car c'est long toute une journée avec. Et puis je l'enlève pour parler dans mon casque, sinon l'interlocuteur ne m'entend pas bien.

Bref, pas évident. Et zéro confiance envers le gouvernement pour prendre les bonnes décisions pour la santé des gens, tant il est évident que priment en eux les intérêts financiers.

En attendant, petit tour de course à pied à Saint-Cloud, j'étais en forme médiocre mais j'ai savouré de courir en ces lieux.

Capture d’écran 2020-06-28 à 12.29.17 

La durée était limitée par un rendez-vous que JF avait avec un pépiniériste pour son club de pétanque. 

J'ai passée une douce après-midi de vraie détente : lecture de The Beatles Tune In en écoutant les musiques dont il était question et même en regardant un vieil Elvis Presley's film, avec, mais pourquoi pas, des sous-titres néerlandais : il en était question dans le bouquin et je suis tombée dessus.

Très vite il fut l'heure d'aller au restaurant, retrouvailles avec Le Café La Jatte, qui est un peu au dessus de nos moyens mais semble devenu notre QG des grandes occasions : un double anniversaire (rattrapage de celui de notre fille qui avait eu lieu en plein confinement) et de rencontrer enfin l'amie du fiston en était à n'en point douter.

Fidèle à lui même, le Daron a tenté de gâcher la soirée en crisant pour une cliente qui à quelques tables de là fumait, ce qui était son droit puisqu'en terrasse. Mais la serveuse et nous tous sommes parvenus à le raisonner. Il n'empêche que c'est impressionnant car si le prétexte varie, l'attitude est systématique - mon père aussi avait ce travers - : lorsque l'ambiance est bonne et que l'on se détend et que l'on rit il faut absolument qu'ils tentent de rabattre le bonheur. Peur panique d'être heureux. 
Manifestement l'amoureuse de notre garçon est du style à ne pas avoir peur et tant mieux parce qu'en plus elle a dû subir un retour en 205 Junior et un échange de cadeaux sur le pallier puisque l'appartement est impraticable. Le pire étant que nous ne faisons pas exprès.
Je fais de mon mieux dans un monde cinglé.

D'un seul coup les jeunes étaient repartis, raccompagnés par JF toujours, dans notre vieux tacot et Ad et moi remontées à l'appartement, en croisant une voisine âgée.

Il fut vite minuit et comme il y a une grosse semaine de travail, il était temps d'aller se coucher

J'oubliais I : victoires de partis écologiste un peu partout aux municipales, du premier ministre en sa ville du Havre - je trouve ça choquant que par temps d'épidémie un premier ministre fasse campagne municipale, genre premier ministre par temps de crise n'est pas un archi-full-time job -, un gars de plutôt gauche l'a emporté à Saint-Ouen où il aura fort à faire, Poutou a fait 9% à Bordeaux (!) qui passe écolo, Anne Hidalgo renouvelée dans un fauteuil à Paris, où Agnès Buzyn a pris la veste qu'elle méritait - pas même conseillère municipale -. Martine Aubry repasse de justesse à Lille. Élection avec fort peu de participation, peut-être que les plus âgés ont compris qu'à cause de l'épidémie il y avait encore du danger.

J'oubliais II : au restaurant masque de rigueur sauf assis au tables, tables en terrasses garnies en premier (mais pas spécialement espacées) et allée derrière annexées (mais tables restées inoccupées du moins le temps que nous y étions). La pianiste d'ambiance était une femme, et pourvue d'une bonne voix.
L'un des cuisiniers est un vrai italien, il faisait sa pause lorsque nous sommes arrivés et causait au téléphone.

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 218 460 cas (dont : 503 597 morts (128 392 morts aux USA) et 5 521 578 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 21 : Le Fiston a 25 ans

Déconfinement officiel 1 jour 48

 

Samedi simple : une séance le matin (Moneghetti) puis JF disparait comme à son habitude pour quasi toute la journée (courses pour le club puis ménage sur place puis jouer un peu aux boules) et rentre à 19h de mauvaise humeur. Puis il s'endort.

Entre temps je suis allée au Leroy Merlin de la rue Rostropovitch faire quelques courses dont les cadeaux d'anniversaires pour les enfants, en cette année particulière je n'ai pas su m'y prendre à l'avance, puis j'ai écrit quelques quotidiennes, lu des Beatles, écouté Rick Beato et fait une sieste, des sauvegardes de mes textes sur réseaux, une esquisse de ménage sur l'ordi, et du ménage de photo car l'ordi était saturé.

Ad allait à la fiesta de son frère à sa coloc et j'ai échangé quelques SMS avec Le Fiston pour lui souhaiter un bon anniversaire. 
Je suis sidérée que ça fasse 25 ans. 
Échange de nouvelles aussi avec ma sœur dont le harceleur a, si j'ai bien compris, été condamné à suivre un traitement pour son état psychiatrique. 

La pandémie a dépassé les 10 millions de cas et 500 000 morts. Elle est très loin d'être finie. Un article circule disant qu'on trouve des traces du Coronavirus 19 dans les eaux usées de Madrid dès mars 2019. 

L'Oréal change les termes qui qualifient les produits qu'il vend pour se blanchir la peau, mais n'envisage pas un seul instant de cesser leur commercialisation (qui représente une manne). Un summum de tartuferie.

J'ai appris un mot anglais, tapple, et un mot français, drèche. 

Panne de Typepad vers le soir alors que je regardais une video de co-vélotaf de Sacrip'Anne. Bonne communication de leur part sur Twitter ce qui fait que je n'ai pas eu à vraiment m'inquiéter et m'en suis retournée aux vieilles méthodes du temps où l'internet était rationné : écrire en local, sauver par ailleurs et copier-coller lorsque tout se remet à fonctionner. 

 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 053 848 cas (dont : 500 183 morts (128 108 morts aux USA) et 5 426 644 guéris

 

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

 

 


Chroniques du déconfinement jour 20 : des retrouvailles minutées et de longs trajets en transports [en commun]

Déconfinement officiel 1 jour 47

Tout de suite moins à dire lorsqu'une journée de boulot n'est pas encadrée par deux moment de #Vélotaf. La météo prévue (par Météo France) pour le soir indiquait pluie d'orages, vents et peut-être grêle. Alors par précautions je suis partie au boulot en transport, dans l'idée d'une tentative RER C + RER B (mais ce dernier ne fonctionnait pas - rétrospectivement j'ai compris tous les bus de la veille vers Laplace et l'ambiance "incident" -) alors Ligne 4. Grâce à mon quart d'heure de précaution, je ne suis pas arrivée en retard. Il faut dire aussi que j'ai attrapé le RER C Porte de Clichy au sprint quasiment depuis la maison.
Journée de taf très intense pour tout le service. Mon travail en cours pour une librairie précise s'est donc retrouvé mis de côté et je suis restée auprès d'un collègue qui travaillait sur des préparations d'inventaires. 
Comme il était particulièrement pédagogue c'était intéressant malgré le côté répétitif des manipulations. 
J'ai pris mon premier ticket, pendant la pause déjeuner des autres, en faisant office de standardiste.

Le midi, moment sympathique de déjeuner (et retrouvailles) entre ami·e·s. Un bref pique-nique au square du coin. J'étais très minutée mais c'était infiniment mieux que rien. D'autant plus que leur vacances se rapprochant, c'était un peu se voir à présent ou possiblement dans vraiment longtemps. 
Une dame venue s'asseoir sur le banc où j'étais nous a demandé si nous travaillions aux Impôts (bâtiment voisin). 

Je suis restée aussi tard que mon "professeur" d'un jour. Ça me semblait aller de soi.
L'orage qui avait menacé n'avait pas vraiment eu lieu, j'ai pu effectuer un retour à pied + ligne 13 en toute tranquillité. J'ai revu l'immeuble dans lequel nous avions visité un appartement si étrange (et non sans beauté) en 1991.

Une soirée trop courte tandis qu'Ad fêtait avec son ami la thèse passée de ce dernier.

Capture d’écran 2020-06-26 à 21.22.29

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
9 877 547 cas (dont : 495 430 morts (127 361 morts aux USA) et 5 318 111 guéris

 

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs