Quelques notes en vrac pour une prochaine survie 

Next month:
février 2020

janvier 2016

Rester d'accord malgré le mal qu'on nous a fait / Apprécier quelqu'un malgré nos opinions éloignées


    C'est une interview à la radio que j'ai vue et écouté ce matin. C'est le touite la veille d'une femme politique dont je ne partage pas les opinions et qui vit dans un monde à ce point privilégié qu'elle fait parfois des gaffes méprisables, mais qui à plusieurs reprise a fait preuve de droiture et presque un peu d'envergure, ce qui est devenu rare : 


    Il se trouve que j'ai grandi pendant la guerre froide dans une famille de la classe moyenne du bas. Un monde assez binaire ; il y avait les bons (nous), ce qui était bien, ce qu'il fallait faire, tout ce à quoi il fallait obéir, et les méchants (d'autres), ce qui était mal, ce qu'il ne fallait pas faire, la désobéissance. Il m'a fallu un temps fou pour apprendre la nuance et qu'en matière d'humanité et d'activités humaines rien n'était définitif et qu'à part la mort peu de choses étaient irréversibles. Ainsi quelqu'un pouvait se comporter en decent guy un jour et en bad boy le lendemain, un-e ami-e très cher/ère pouvait faire défection, voire trahir, puis revenir en le regrettant. Sans parler de l'amour où les êtres humains tous genres et orientations confondus font (presque) tous n'importe quoi et très souvent. Il y a ceux qui ont le n'importe quoi un peu respectueux des autres et ceux qui ne l'ont pas. 
Il ne me reste plus que le racisme sous toutes ses formes - c'est-à-dire détester, mépriser ou vouloir éliminer d'autres êtres sous prétexte que de naissance ils ont telle ou telle caractéristique à laquelle ils ne peuvent fichtre rien, qu'ils n'ont choisie en rien - sur lequel je ne transige pas. Pour tout le reste la vie m'a enseigné la souplesse, ce que mes parents n'avaient pas fait.

J'ai donc appris à pouvoir apprécier, continuer à apprécier ce que quelqu'un fait et entreprend, alors que cette même personne par d'autres actions et paroles a pu me mettre en danger, faire la part des choses.
Et de l'autre côté de la balance à être capable d'apprécier certaines prises de positions de quelqu'un dont je sais les opinions généralement très éloignées des miennes. Une sorte d'admiration pour un adversaire objectif mais non dépourvu de qualités humaines. 

Ce sont des formes de respect dont on parle peu aux enfants, voire jamais.